Élections municipales des 15 mars et 28 juin 2020

La gauche rassemblée et unie pour Guéret, pour le territoire !

Pour une ville climatique, solidaire et citoyenne !

La liste du rassemblement à gauche !

L'écho du jour

Eric CORREIA n’a pas menti ???

Pour l’information des Guéretois et des Guéretoises

Éric Correia a-t-il menti ???

Suite au « fact checking » paru dans La Montagne avant le premier tour, le Président de la Chambre Régionale des Comptes en personne nous a répondu :  la Chambre examine les comptes d’une collectivité quand elle le décide et n’a pas à donner les raisons de son contrôle.

Certes le Président de l’Agglo peut éventuellement avoir demandé ce contrôle, mais c’est bien à lui d’en fournir la preuve, si elle existe… En tous cas, aucune réponse de cette nature n’a été fournie par le Président au journal La Montagne

Voyez vous-même !

Le message suivant a été soumis depuis la page https://www.ccomptes.fr/fr/chambres-regionales-et-territoriales-des-comptes/crc-nouvelle-aquitaine/contact, veuillez traiter cette demande.
Objet : Vous souhaitez nous écrire

Message :
Monsieur le Président, Étant moi même issu de la Fonction publique d’État et du MINEFI,(DDCCRF) je m’étonne beaucoup de la teneur de l’article -dont copie jointe- paru dans la Montagne Creuse du 10 mars dernier ; celui ci apparait-en tout cas a été ressenti comme tel- comme une intrusion de votre institution dans la campagne des municipales;avant d’intenter éventuellement un recours auprès du TA ,j’aurais souhaité avoir confirmation de votre part de la véracité -ou non-des faits qui y sont relatés.
Respectueusement
G.BRUNATI
Fichier (s) joint (s) :
https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/2020-06/e.correia%20et%20crc.pdf

De la part de M. Jean-François Monteils, président de la chambre régionale des comptes Nouvelle-Aquitaine.

Monsieur,
Par courriel du 19 juin, vous m’avez interrogé sur le contenu d’un article paru dans la Montagne.
Je vous confirme qu’un contact entre ce journal et la chambre régionale des comptes a bien eu lieu, même s’il ne m’appartient pas de commenter la façon dont il a été retranscrit par le journaliste.
Au demeurant, le programme de la chambre régionale des comptes est arrêté par son président, après consultation de la chambre et avis de son ministère public (article R. 212-4 du code des juridictions financières). De multiples éléments sont alors pris en compte : ancienneté du précédent contrôle, situation financière, enquête thématique, signalements divers ou demande formulée par l’autorité territoriale.
Il ne m’appartient pas non plus de rendre public ces éléments préparatoires ni la part que chacun a pris dans la décision d’inscrire ou non tel organisme au programme.

En vous remerciant de l’attention que vous portez à nos travaux, je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de toute ma considération.

retour haut de page