Élections municipales des 15 mars et 28 juin 2020

La gauche rassemblée et unie pour Guéret, pour le territoire !

Pour une ville climatique, solidaire et citoyenne !

La liste du rassemblement à gauche !

L'écho du jour

C’est toujours la même eau qui coule ? Et non !

Le thème de l’eau s’est imposé dans la campagne, sans surprise.

L’été dernier a éveillé des craintes tout à fait fondées chez les guérétois, et leur a fait prendre conscience de toute la problématique autour de cet élément pourtant si naturel. Provenance, acheminement, traitement, distribution, facturation, tout cela n’était pour la plupart que vaguement connu.

Étang de Courtille, Guéret

Étang de Courtille, Guéret

On savait que l’eau venait de quelque part aux alentours, toujours en quantité suffisante, qu’elle était de qualité satisfaisante car contrôlée, que des véhicules de la Saur sillonnaient la commune et les alentours pour de l’installation ou du dépannage, et que globalement, même si la facture était assez élevée, on avait de l’eau au robinet, ce qui satisfaisait globalement tout le monde.

Étang des Landes, Lussat, août 2019

Étang des Landes, Lussat, août 2019

Et puis, tout à coup, la sécheresse, et la menace de la pénurie ! Et chacun veut comprendre comment le « château d’eau de la France  » a pu se mettre à fuir au point qu’on soit à sec. Et l’on découvre le pot-aux-roses, empli de roses desséchées.

Je liste à tout va : pas de nappe phréatique, des captages de sources mal protégés, des eaux de surface évaporées, Courtille, la Gartempe, la baisse inexorable du débit, les consignes d’économie données par la mairie, les efforts citoyens qui limitent la consommation de 40%, et enfin la pluie salvatrice, à quelques heures du rationnement complet…

Là, tout le monde se dit que ça ne doit pas se reproduire : que ceux qui s’occupent de ça fassent le nécessaire !!!

Forêt de chabrières, Guéret

Forêt de chabrières, Guéret

C’est là que ça se complique : on apprend que la compétence « eau » va passer de la Ville à l’Agglo au 1er janvier 2020. C’est une nouvelle loi de l’État. Soit, mais qu’est-ce que ça va changer ? Et puis, non, il semble que le Maire veuille utiliser une possibilité juridique pour conserver cette compétence à la Commune. Il a sûrement de bonnes raisons, mais comprend-on bien lesquelles, tant ce dossier n’est pas simple ? On perçoit bien sûr qu’il y a un enjeu politique sur cette question, tout ne se vaut pas, l’intérêt du citoyen doit primer.

Étang de Courtille, Guéret

Étang de Courtille, Guéret

Pour bien faire, il aurait fallu pouvoir expliquer ce choix en détail et en toute sérénité. Mais le message a été brouillé, les raccourcis des débats dans les médias au cours d’une campagne sont à l’origine de soi-disant « malentendus »….(à moins que cela ne relève de la mauvaise foi?)

Je profite donc de cet Écho pour bien mettre les choses à leur place : la Ville veut garder la main sur son eau, pour plusieurs raisons, qui se défendent, et que j’exposerai demain. Mais, pour faire court aujourd’hui, sachez que l’essentiel pour nous est de vous garantir une eau suffisante, de qualité et à un tarif correct. Notre préférence va bien évidemment à une régie publique plutôt qu’à l’affermage à une grande entreprise comme la Saur, car nous sommes de gauche, même si certains font semblant d’en douter, eux dont la main gauche ignore visiblement ce que fait la droite…
Comme je l’ai clairement dit lors des débats, le contrat avec la Saur se termine fin 2021, si nous sommes en responsabilité, nous allons réétudier les deux options (public, privé) de façon à vous assurer le meilleur service au meilleur prix. S’engager à imposer l’un plutôt que l’autre sans ce préalable, c’est vendre du vent, au risque d’assécher sources et porte-monnaie!
Ne perdons jamais de vue que l’eau est un bien commun, (pas un objet de spéculation boursière), auquel chacun doit pouvoir accéder.

Il est de notre devoir de le garantir, et nous ferons en sorte qu’à tout le moins une consommation minimale gratuite pour tous soit possible, financée par les efforts d’économie de tous. C’est ça, la gauche !

Sylvie Bourdier tête de liste Guéret en Commun.

retour haut de page