Élections municipales des 15 mars et 28 juin 2020

La gauche rassemblée et unie pour Guéret, pour le territoire !

Pour une ville climatique, solidaire et citoyenne !

La liste du rassemblement à gauche !

L'écho du jour

Ce que je n’ai pas dit

Bonjour,

Désolée, pas d’écho du jour hier, ma journée de porte-parole était bien remplie, et tout a son importance dans cette campagne qui s’accélère. Mais encore une fois, il est tellement plus facile pour moi de dire et redire ce qui constitue les bases de notre travail et de notre programme, sans être obligée d’ajuster mon propos à ce qu’on pourrait appeler le « sens du vent « …
Ce premier débat au journal « la Montagne » a été révélateur : tous les autres s’ajustent, peu ou prou : la gratuité des transports? Pourquoi pas et même oui, tant qu’on y est. Il faut juste faire attention aux finances de l’agglo….dixit tout le monde! L’importance du social dans la ville ? Jamais été aussi concernés, on pourrait même croire que le CCAS a été créé à 3 parts égales par mes concurrents dans les 3 dernières semaines ! Et la police municipale? Oui, bien sûr, il faut surfer sur les craintes des citoyens mais non, en fait, c’est vrai que c’est cher, et qu’on n’aura peut-être pas les moyens, et en fait on peut faire de la médiation et de la prévention (au fait combien de médiateurs dans Guéret ? Aucune idée, même pour ceux censés être les mieux informés….) Bref, c’est là qu’on voit à quel point il est difficile de tenir une ligne claire sur des engagements programmatiques de campagne quand on est dans le « en même temps »!!!

Après vient le compte-rendu de nos échanges dans le journal, en direct et en différé. Globalement très satisfaisant, un lecteur averti fait assez facilement la différence entre ce qui est du verbiage, de l’intention bien-pensante ou du pur opportunisme… Manquent juste quelques-uns de mes propos, comme si je ne les avais pas dits…alors je vais les dire ici, genre « internet c’est fait pour ça » comme disent les plus jeunes. Droit de rectification oblige.
J’ai juste dit que le programme Gueret 2040 concluait que la nouvelle quincaillerie, « projet ambitieux « , devait retrouver une « dynamique  » et attirer à elle la « jeunesse du quartier « … pour notre part quelques longs temps d’observation à des moments variés, nous ont permis de constater une fréquentation ordinaire des plus éparses ( 7 personnes sur une matinée, 5 sur un après-midi, plutôt cadres quadras), ce qui interroge nécessairement sur le coût de fonctionnement de cette structure…. rapporté à son utilité pour le plus grand nombre. Point de retour de ce constat dans le journal du jour, pas plus que mon propos sur la nécessité de s’appuyer sur les services de la Ville, engagés et compétents, pour participer à la revitalisation du centre-ville. Décidément, pour reprendre ma métaphore théâtrale de la semaine dernière, certains voudraient prendre des rôles de premier plan dans la pièce qui va se jouer prochainement, mais où sont les autres acteurs….et les techniciens…. et les spectateurs ? A se demander ce qu’il y a vraiment derrière le décor….

Sylvie Bourdier, tête de liste guéret en commun.
retour haut de page